Etienne , Delivery manager SSO

Plus de témoignages

Etienne, que faisais-tu avant d’arriver à la STIB ?

Ma carrière a toujours été orientée informatique. J’ai travaillé 15 ans chez Delhaize où j’ai commencé comme développeur pour terminer responsable des développements des applications centrales.  C’était très intéressant, à une époque où les informaticiens touchaient à tout. J’ai énormément appris mais les dernières années étaient exigeantes, notamment par de fréquents appels de nuit.

J’ai dès lors pris l’initiative de quitter Delhaize et de commencer comme Directeur informatique chez Multipharma (250 pharmacies) où je suis aussi resté une quinzaine d’années. Je gérais une équipe de +- 40 personnes.

C’est à mes 55 ans que je suis arrivé à la STIB pour y vivre ma 3e vie professionnelle ! J’y travaille maintenant depuis 4 ans, dans le département Sales Solutions (SSO). Lorsque je suis arrivé, j’étais responsable d’une équipe de développement. Ensuite, SSO a démarré avec succès une expérience d’Agilité ce qui a conduit à une restructuration interne. De nouvelles fonctions ont vues le jour dans notre organigramme et j’ai pris la fonction de Delivery Manager.

 

Tu travailles chez Sales Solutions (SSO), mais qu’est-ce qu’il s’y passe ?

Sales Solutions compte +- 80 informaticiens et fait partie de la division Information Systems (IS) sous Transport System (TS). Chez SSO, on se charge de gérer d’un point de vue informatique les revenus commerciaux de la STIB. Ceci représente +- 275 millions d’Eur par an.  

Nous avons d’une part la responsabilité du fonctionnement quotidien des Kiosk et Bootik, des automates de vente (Go), de la carte Mobib, des validations (250 millions par an), des outils de contrôle de la fraude, des sites internet B2C et B2B, etc.

D’autre part, nous nous occupons d’une série de gros projets très intéressants, par exemple le projet de valideurs EMV qui vont permettre de payer son voyage avec une carte de banque.

SSO a été le laboratoire de IS pour la méthode AGILE et toutes les 3 semaines nous faisons des présentations au Business pour faire un état des lieux. Ce rythme de 3 semaines fait en sorte d’évoluer et de faire avancer les choses plus rapidement.

 

Que fais-tu au quotidien ?

Je suis chargé de faire en sorte que les projets sortent en temps et en heure. Tous les jours, il s’agit de  synchroniser les différentes équipes. Mon rôle est de pousser les collaborateurs et de les convaincre, les challenger, toujours avec diplomatie. Et ceci sans pouvoir hiérarchique ! Je suis comme la sage-femme – je veille à l’accouchement des projets. En bonne concertation avec le Staff SSO, je rythme et je synchronise en permanence les différents projets. Avec comme objectif de les mettre en production. J’essaye de rester au courant de tout, y compris des aspects techniques. 

Nos informaticiens sont des experts mais la communication entre eux n’est pas nécessairement facile, ce qui cause énormément de perte de temps. Et comme nous n’avons pas de temps à perdre, je dois passer les informations et communiquer pour que tout fonctionne, tout ça dans la bonne humeur. C’est notamment l’une des raisons pour lesquelles nous avons décidé de mettre en place une réunion de 20 minutes tous les jours où un représentant de chaque cellule est présent pour expliquer où ils en sont dans chacun des projets en cours.

 

Quelles sont les qualités qu’il faut avoir pour exercer ta fonction ?

Avant toute chose, il faut être zen, savoir calmer le jeu quand les choses dérapent, savoir gérer son stress, pousser les équipes a s’auto-gérer et être proactif  !

 

Qu’est-ce que tu aimes à la STIB ?

La mobilité à Bruxelles est quelque d’important et il faut conscientiser les citoyens. Plus de 9.500 personnes travaillent à la STIB, et beaucoup veulent intégrer l’entreprise. C’est un employeur qui attire, et pour de bonnes raisons. Les métiers, certainement le mien, y sont passionnants et les projets sont très diversifiés. Dans ma fonction et dans notre organisation chez Sales Solutions, on a une très grande liberté et on nous fait confiance. Au sein du staff SSO, nous nous voyons régulièrement , en moyenne 4h par semaine, et c’est pour ça que cela fonctionne ! 

Plus de témoignages