Aliocha, Young Starter

Plus de témoignages

Aliocha, peux-tu nous parler de ton parcours scolaire ?

Après avoir fait mes études d’ingénieur industriel à l’ECAM (automatisation, électromécanique), j’ai intégré la STIB en tant que Young Starter ! J’ai un parcours étudiant un peu différent du schéma classique étant donné que je suis parti deux fois en Erasmus. D’abord à Tallinn en Estonie, pour y suivre des cours, ensuite, à Padoue en Italie, en tant que mémorant.

 

Pourquoi as-tu choisi le programme Young Starter ?

J’ai choisi ce programme pour deux raisons principales.

Je voulais découvrir différents aspects de l’ingénierie avant de me lancer dans le métier. Je voulais faire mes différentes expériences au sein d’une même société, c’est pourquoi je ne voulais pas faire de la consultance. C’est lorsque certains anciens sont venus à l’ECAM pour parler du programme Young Starter de la STIB que je m’y suis intéressé de plus près.

La deuxième raison, c’est que j’ai grandi à Bruxelles et que la STIB fait partie de mon quotidien, et mon métier prend plus de sens si je contribue à l’évolution des transports en commun de ma ville !

 

Tu en es à ta première mission, pourrais-tu nous en parler ?

Je suis chargé de faire de la gestion de projet pour le Maintenance Center Haren (MCH).

Le projet MCH consiste à réunir les 4 ateliers de maintenances de MV&O (maintenance véhicule et organes) en un grand Atelier sur le site de Haren. Cet atelier regroupera des compétences en maintenance de Tram, bus et véhicules spéciaux. Ce déménagement est l’occasion de moderniser les machines et les méthodes de travail. Ma mission consiste à faire de la gestion de projet et de notamment mettre en place une solution de nettoyage de bogie, faire des tests avec les agents sur le terrain,… Je suis amené à discuter des besoins sur le terrain, à réfléchir à des méthodes ou des outils qui permettront d’améliorer les méthodes de travail, réfléchir à la manière dont on peut trouver une solution aux besoins, prendre contact avec fournisseurs, etc.

 

Qu’est ce qui te plait dans ce programme ?

La première chose qui me vient à l’esprit, et qui est très marquant, ce sont les formations ! Il y a énormément de possibilités, et on peut choisir celles que l’on veut suivre. On développe beaucoup nos soft skills.

Ce que je trouve intéressant, et très important, c’est que le mentor essaye de mettre en place notre plan de développement personnel, et nous faire évoluer.

Et finalement, le fait que l’on puisse changer de mission tous les huit mois, cela nous permet de voir pleins de choses et d’élargir son réseau au maximum !

 

As-tu des avantages avec ton statut de Young Starter ?

De manière générale, on se rend compte que les YS se développent assez vite dans l’entreprise. On fait trois métiers différents en deux ans, ce qui permet de se former, d’apprendre et de s’inspirer de toutes les équipes, du manager, et de voir des méthodes de travail différentes. Personnellement, je fais du Project Management depuis le premier jour, et peu de jeunes qui sortent de l’école peuvent dire ça ! Donc je pense qu’ils nous donnent pas mal de responsabilité et nous font vraiment confiance. Ils nous donnent des missions importantes, intéressantes, et surtout, challenging !

Un des grands avantages, c’est que tu développes rapidement ton réseau, ce qui peut t’amener des opportunités et qui peut aussi t’aider dans ton travail. Par exemple, si un Young Starter a besoin d’une information relative à la Business Unit Bus, et qu’il a déjà fait une mission là-bas, il saura quelle personne il faut contacter !

De manière générale, on est bien perçu par le reste des équipes en interne, on est fort suivi, et il y a beaucoup de feedback quant au programme. Beaucoup valorisent ce programme et se rendent compte que c’est important de développer son réseau, ils voient un réel intérêt à former une personne dans trois fonctions différentes, c’est un réel avantage pour la STIB !

Plus de témoignages