Plus de témoignages

Frieda , Proximity Manager

Comment êtes-vous arrivée à la STIB ?

Puéricultrice de formation, j’ai travaillé plusieurs années comme aide-infirmière en chirurgie, mais je prenais les choses trop à cœur. Mon compagnon de l’époque travaillait à la STIB comme chauffeur de bus et me vantait l’entreprise. Je me suis tournée vers les services de sécurité car je voulais absolument un métier où je gardais le contact avec les gens, c’est très important pour moi. Après un an au service de contrôle des titres de transport et un an au service intervention, j’ai eu l’opportunité de passer au service prévention et de gérer une équipe.

Que fait un Proximity Manager de Zone ?

Je suis chargée d’encadrer une équipe de 17 personnes qui patrouillent entre Erasme et Saint-Guidon, dans les stations et en surface. L’équipe est composée d’agents expérimentés, dits « seniors », et de « juniors », qui viennent à la STIB pour une première expérience de travail d’un an. Par équipe, ils patrouillent sur le réseau, assurent la surveillance, vérifient l’état du matériel (portillons, éclairage, propreté, etc.), signalent les anomalies aux services concernés et aident aussi les voyageurs au quotidien (avec leurs poussettes, s’ils ont des questions sur les trajets, etc.). Ils ont un rôle préventif et assurent également des missions spécifiques, par exemple pour informer les voyageurs lors de chantiers. Mon rôle est de les suivre, d’aller avec eux sur le terrain, de les encadrer, de faire l’évaluation des agents « juniors ». Je participe aussi à de nombreuses réunions et groupes de travail, je suis des formations, … sans oublier le travail administratif et de gestion quotidienne. Je dois reconnaître que c’est assez varié et j’aime ça !

Travailler avec des jeunes, cela vous plaît ?

Oh oui, beaucoup ! J’aime leur apprendre des choses, être en contact avec eux. Après une formation de 3 semaines, ils arrivent sur la zone et se voient attribuer un « senior », qui va les accompagner dans leurs tâches quotidiennes. Et visiblement cette première expérience à la STIB leur plaît, car ils sont nombreux à revenir ensuite à la STIB, dans différents services.

Quelles qualités faut-il ?

Il faut une certaine dose de psychologie ! Il faut être patient, aimer les contacts avec les voyageurs et les collègues, il faut aimer apprendre aux autres et être polyvalent. Il faut aussi pouvoir gérer le stress, savoir relativiser les choses. Le métier a beaucoup évolué depuis mon arrivée : il y a plus de personnel encadrant, plus de suivi, on travaille davantage en équipes, avec les autres services aussi.

Toujours aussi passionnée ?

Oui, j’adore mon boulot ! Je n’ai jamais eu aucun souci, même quand je réalisais des missions de prévention la nuit. Ce que j’aime aussi, c’est que certains voyageurs m’étonnent encore de par leur comportement : parfois ils viennent vers nous sur le terrain et se mettent à nous raconter leur vie, comme ça, tout simplement !

Afficher les offres d'emploi correspondantes

Haut de Page