Plus de témoignages

Bastien , Planning Manager

Bastien, qui es-tu ?

Je suis français et je suis arrivé en Belgique en 2017. Je suis ingénieur chimiste en Pétrochimie et Raffinage de formation.

J’ai commencé ma carrière professionnelle en tant que Field Engineer dans une entreprise leader en service pétrolier, tremplin professionnel pour découvrir d’autres cultures et manières de travailler.  Cela m’a permis de voyager à travers le monde : Etats-Unis, Argentine, Ecosse, Arabie Saoudite et Oman.

Après 3 ans sur plateformes pétrolières, j’ai décidé d’arrêter et de poser mes valises en Belgique. J’ai alors commencé à travailler chez FedEx en tant qu’ingénieur planificateur pour la mise en place du nouveau réseau aérien intra-européen de l’alliance FedEx-TNT. Après quasiment deux ans, j’ai voulu occuper un poste à plus haute responsabilité et la STIB m’a proposé la fonction de Planning Manager. J’ai alors accepté le défi !

 

Cette fonction qui te tentait beaucoup, et pour laquelle tu as été engagé ! Peux-tu nous expliquer ce que fait un Planning Manager à la STIB ?

Je m’occupe de coordonner l’avancement planning du Programme de Modernisation du Métro (lignes 1-5) qui comprend plus de 40 projets dont 5 majeurs : l’acquisition de nouveaux trains M7, la nouvelle signalisation, la construction du dépôt Erasme, le réaménagement du dépôt Delta et la mise en place de façades de quais pour le réseau automatique. Il faut faire en sorte d’avoir une vue transversale de tous ces projets : voir comment le retard d’un projet affecte tous les autres et comment mitiger les impacts.

Il faut également savoir s’interfacer avec les équipes techniques pour analyser la véracité des faits et vérifier si les deadlines sont réalistes ou non.

Cette fonction me permet d’avoir une vue globale sur les différents départements et d’être en interaction avec beaucoup de personnes. C’est l’une des principales raisons qui m’a poussé à postuler à la STIB !

 

Tu agrandis ton réseau en interne ?

Oui ! Le fait de coordonner le planning de différents projets dans plusieurs départements m’aide beaucoup dans le relationnel à la STIB. Le networking y est très important autant avec les internes qu’avec les fournisseurs externes. Mon travail me permet de bouger entre les différents dépôts et de toucher à tout (signalisation, IT, génie civil, …). Les semaines passent mais ne se ressemblent pas et c’est ça qui me plait dans mon travail.

 

Qu’est-ce que tu aimes dans ta fonction ?

J’aime qu’il y ait beaucoup de challenges dans mon travail de tous les jours : la tenue des plannings du programme, la pression des différentes deadlines, la gestion de la communication avec les différents pôles, l’aspect politique, … De plus, je voulais travailler sur des projets qui allaient impacter concrètement ma vie personnelle. Ici, les changements se font au jour le jour et je le vois sur le terrain avec les travaux à Delta ou Erasme par exemple !

Autre chose qui m’a agréablement surpris, c’est le fait que le partage d’information se fait très facilement ! Au contraire des entreprises qui sont fermées à l’idée de partager/collaborer par peur de ne plus être « indispensable », ici, tout le monde est prêt à t’aider et à prendre le temps de comprendre les difficultés des différents projets. Le travail n’est pas qu’en silos, c’est un effort commun pour faire avance l’entreprise ensemble et c’est très gratifiant.

 

Maintenant que tu es à la STIB, tu as des objectifs particuliers ?

En acceptant ce poste à la STIB, mon objectif était de me challenger sur mes capacités de management. Je voulais voir si j’étais capable de gérer une équipe et des projets à énormes budgets. Ainsi, mon but à court terme est de prendre cette position, la tenir et la faire évoluer. Il faut remettre à jour une politique « planning ». J’ai beaucoup de liberté dans ma fonction ce qui me permet de mettre en place de nouveaux processus et vraiment prendre en main le poste de Planning Manager. Le projet sur lequel je travaille s’étend jusqu’en 2025 au minimum et je vais donc grandir dans cette fonction et acquérir de l’expérience dans le management d’équipe. Il me faut assimiler ce poste pour ensuite voir plus haut. À mon âge, c’est un tremplin !

 

Tu es content d’avoir choisi cette voie ?

Je suis très content ! De plus, il y a une très bonne ambiance au travail avec mes collègues. Les openspaces et les évènements y sont pour beaucoup ! Et il faut dire qu’il y a une diversité incroyable, entre les néerlandophones, les francophones, les internationaux, les personnes de tout âge et de tout parcours professionnel. C’est très riche !

 

Que dirais-tu à quelqu’un qui cherche un emploi ?

A la STIB il y a énormément d’opportunités. Commencer dans une ligne de travail ne veut pas dire qu’on finira dans cette ligne-là ! Tout est possible et il ne faut pas se focaliser sur un diplôme ou sur un poste d’entrée. Moyennant l’envie de vouloir évoluer dans les différents départements, il y a moyen de faire une longue carrière à la STIB sans s’ennuyer.

Surtout que la STIB fait en sorte de toucher le quotidien de centaines de milliers de gens ! Dans la capitale européenne, nous travaillons sur l’avancement de projets sur l’environnement et les transports, et nous pose notre pierre à l’édifice sur des problématiques qui sont très actuelles aujourd’hui.

Afficher les offres d'emploi correspondantes

Haut de Page