Plus de témoignages

Tim , Manager de télécontrole (pré-)métro

Qui êtes-vous et quelle est votre fonction au sein de la STIB ?

Je suis Tim Van den Eynde et je suis manager de télécontrôle pour le (pré-)métro. Mes missions tournent autour d’un point central : le télécontrôle. Je suis chargé de gérer une équipe des experts qui gère les softwares et hardwares fournissant de support au dispatching métro pour gérer à distance tous les équipements. Ensemble, nous devons  gérer le bon fonctionnement des équipements comme les éclairages ou les informations voyageurs dans les stations métros et pré métros.

Ce à quoi on ne pense pas tout de suite, c’est le public address. Il s’agit de gérer les musiques qui passent dans les stations et surtout la possibilité de faire passer des messages d’information ou de sécurité aux clients via les haut-parleurs intégrés dans les stations.

En somme, nous occupons de la technique et du bon fonctionnement du matériel. Ce que je constate, c’est qu’avec le temps, le matériel s‘améliore mais le réseau s’agrandit aussi, donc il y aura toujours du travail !

 

Qu’aimez-vous à la STIB ?

J’adore la culture de l’entreprise, c’est une énorme famille ! L’ambiance avec mes collègues est très agréable et je rencontre des nouvelles personnes tous les jours! Le fait de travailler dans le centre de Bruxelles est une grande chance ! Je vois et apprends beaucoup de choses et je bouge énormément dans le cadre de mon travail.

L’une de mes citations favorites c’est « fais ton travail avec passion, et avec fun ! ».

 

Que diriez-vous à quelqu’un qui voudrait travailler à la STIB ?

Cela dépend dans quel département parce qu’il y a beaucoup d’équipes et beaucoup de différences entre celles-ci.

Mais pour les jeunes, il y a un programme génial qui est mis en place au sein de la STIB, c’est le programme Young Starter ! Je trouve que c’est un très bon instrument pour les jeunes qui ne savent pas encore ce qu’ils voudraient faire après leurs études. Un Young Starter doit réaliser trois programmes de huit mois dans différents départements, et à la fin de ce programme, il ou elle peut choisir où travailler.

Personnellement, ce que je regrette le plus, c’est de n’avoir pas commencé ici plus tôt ! C’est comme si j’avais perdu 20 années d’expérience avant d’arriver à la STIB. Mais il n’est jamais trop tard pour commencer…

Afficher les offres d'emploi correspondantes

Haut de Page