Plus de témoignages

Pascal , Electric Power Controller

Electric Power Controller, un métier « de l’ombre » mais qui apporte de la lumière aux voyageurs !

On l’oublie parfois, mais les métros et les trams circulent à l’électricité. Nous recevons notre électricité via 5 points d’entrée situés sur le territoire de Bruxelles. Cette électricité est ensuite répartie dans environ 200 sous-stations dans et autour de Bruxelles. Ces sous-stations alimentent les sous-stations de traction, qui fournissent l’électricité pour faire avancer nos trams et métro. Mais il faut aussi alimenter les dépôts, les bâtiments, sans oublier les stations elles-mêmes ! Sans électricité, pas de tram, pas de métro et des stations plongées dans le noir !

Donc vous mettez tout cela « en lumière »

Mes collègues et moi sommes là pour nous assurer que nous disposons continuellement de toute l’électricité nécessaire pour faire fonctionner nos installations et circuler nos véhicules. Notre première priorité, c’est la sécurité : s’assurer que toute l’alimentation électrique soit fournie pour que le réseau fonctionne et également être présents pour pouvoir couper immédiatement l’alimentation électrique sur une portion du réseau en cas d’incident.

Un travail de jour comme de nuit

Il y a toujours quelqu’un au dispatching Energie, nuit et jour, 365 jours sur 365. Il faut s’assurer que l’ensemble du réseau, les bâtiments et les stations, soient bien alimentés en électricité et garantir la sécurité de tous – voyageurs, équipes d’intervention, équipes techniques – en cas d’incidents et lors des travaux effectués sur le réseau. Les voyageurs l’ignorent sûrement mais, la nuit, de nombreux travaux sont effectués sur le réseau, des travaux qui impliquent qu’on coupe le courant.

Vous veillez à la sécurité des personnes qui travaillent sur le réseau

Oui, la sécurité, c’est vraiment primordial pour nous ! En collaboration avec le dispatching métro ou tram, avant que des ouvriers ne descendent sur les voies ou ne s’approchent des lignes aériennes, on s’assure que le courant est bien coupé sur cette portion du réseau et on autorise alors seulement le début des travaux. Une fois les travaux achevés, on s’assure que toutes les personnes présentes sur le chantier ou rentrées dans le tunnel sont bien ressorties avant de rétablir le courant. En dehors de ces travaux, des manœuvres haute tension (entretiens, réparations, répartition des charges) ont également lieu, durant la nuit.


Vous avez l’air comme un poisson dans l’eau dans votre fonction !

Après avoir travaillé pour une société informatique dans différents secteurs, j’ai eu envie de changer. C’est par hasard que je suis tombé sur l’onglet « jobs » de la STIB, en planifiant mon trajet sur le site pour une mission sur Bruxelles. Quatre ans plus tard, je ne le regrette pas ! J’aime me sentir utile, voir directement le résultat de mon travail et travailler avec des gens passionnés comme le sont mes collègues ! En plus, ce qui ne gâche rien, il y a rarement deux journées les mêmes !

Afficher les offres d'emploi correspondantes

Haut de Page