Plus de témoignages

Peter , Conducteur de métro

Conducteur de métro

Comment êtes-vous arrivé à la STIB ?

Depuis tout petit, je suis fasciné par les trams, les trains et les métros. Je suis incollable sur le sujet. J’ai d’abord suivi une formation de conducteur de train. Après avoir travaillé durant 6 mois comme cheminot, j’ai vu une annonce de la STIB. J’y ai été engagé comme conducteur de métro. Mon métier est une véritable passion, mon rêve est en quelque sorte devenu réalité.

Comment se déroulent vos journées ?

En général, nous travaillons 8h par jour. Nous pouvons choisir de démarrer notre journée le matin, l’après-midi ou le soir. Comme j’habite à Termonde, je préfère commencer mon service durant l’après-midi. Je rejoins Bruxelles en train. J’arrive directement à la Gare de l’Ouest où je débute et termine mon service. Nous travaillons 4 jours d’affilée, suivis de 2 jours de repos. Cela signifie donc que, toutes les 6 semaines, j’ai un week-end entier à la maison.

Qu’est-ce qui rend le métier de conducteur de métro si passionnant ?

Contrairement aux idées reçues, conduire un métro toute la journée n’est pas du tout monotone. Il peut arriver que le trafic des métros soit perturbé. Il faut donc veiller, avec le dispatching, à ce que le réseau puisse reprendre normalement le plus rapidement possible. On ne sait jamais ce qui ce peut se passer, c’est ce qui rend ce métier passionnant!

Après toutes ces années, avez-vous envisagé de postuler pour un autre poste à la STIB ?

Il y a quelques années, j’ai passé les examens pour devenir responsable de ligne. Je les ai réussis mais je suis finalement arrivé à la conclusion que je n’avais pas envie de passer mes journées derrière un ordinateur. Mon métier de conducteur de métro me convient parfaitement et je compte bien l’exercer encore longtemps.

Afficher les offres d'emploi correspondantes

Haut de Page