Plus de témoignages

Chaïma , Conductrice de métro

Chaïma travaille à la STIB depuis quelques années. Son métier ?  Transporter quotidiennement des milliers de voyageurs dans les quatre coins de Bruxelles tout en leur garantissant sécurité, confort et respect des horaires!

On ne devient pas conducteur de métro du jour au lendemain, on suit d’abord une formation de 10 semaines  qui est composée de leçons pratiques mais aussi de leçons théoriques.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, on ne fait pas que conduire un métro, on doit aussi connaître le véhicule, savoir diagnostiquer une panne et être capable de faire redémarrer le métro s’il y a un souci. Toute la difficulté de notre métier réside dans la manière que l’on a de réagir face à des incidents ‘du quotidien’. On ne peut pas se permettre de laisser un métro à l’arrêt pendant longtemps! Heureusement, si les soucis sont trop complexes, on est aidé par nos collègues du dispatching!

Alors, certes, c’est un job un peu solitaire mais j’exerce un métier important puisque je contribue à mon niveau à ce que les gens puissent se rendre sur leur lieu de travail, au bureau, … Je me sens utile et ça tout le monde ne peut pas le dire de son job!

La conduite, un univers masculin? non, je ne pense pas! Alors, bien évidemment, mes collègues sont majoritairement masculins, mais le monde de la conduite a bien évolué et nous sommes très bien accueillies par nos collègues !

Afficher les offres d'emploi correspondantes

Haut de Page