Plus de témoignages

Touria , Agente de maintenance

Agent de maintenance, une évidence ?

Oui et non ! J’ai un diplôme d’aide-soignante et j’ai travaillé dans le milieu hospitalier pendant plusieurs années. Puis la direction a changé, il y a eu des réductions de personnel et j’ai dû partir. Comme je ne sais pas rester sans rien faire et que j’aime aider les autres, le temps de retrouver un autre travail j’ai travaillé comme bénévole dans différentes associations. J’ai ensuite fait une formation pour devenir animatrice multimédia, mais il n’y avait pas beaucoup de possibilités dans ce secteur. Puis je suis passée au Repair café de Berchem…

Quel est le lien entre le Repair café et la STIB ?

Vous allez vite le découvrir ! Ma machine à café était en panne. Comme je suis bricoleuse, je l’avais démontée et remontée, mais elle ne fonctionnait toujours pas. Je suis donc allée au Repair café où un gentil monsieur m’a regardé démonter la machine et a trouvé la panne. Je suis ensuite restée à ses côtés pour le regarder réparer ce que les gens lui apportaient. Il a vu que j’étais touche à tout, que je me débrouillais pas trop mal et m’a demandé pourquoi je ne m’inscrivais pas à une formation en électroménager au centre de formation « Horizon », où il donnait des formations. Je n’ai pas hésité longtemps et j’y ai suivi une formation d’un an. Pour cette formation je devais faire un stage et j’ai directement pensé à la STIB.

Mais pourquoi la STIB ?

Petite, j’admirais les pointeuses de titres de transport, je voulais savoir comment elles fonctionnaient. Je me demandais aussi comment fonctionnaient les ouvertures et fermetures de portes, je regardais comment le conducteur de tram faisait pour manier son véhicule… J’ai sauté sur l’occasion d’aller découvrir tout ça de plus près ! J’ai passé un mois de stage au dépôt de métro Delta, j’ai touché aux moteurs, aux boggies, au câblage, un peu de tout en fait, et j’ai adoré ça ! Mon stage était génial, l’équipe était super et on m’a directement invitée à postuler.

Et maintenant, vous y êtes pour de bon !

Après avoir passé différents tests, me voilà agent de maintenance au matériel roulant métro ! Mon travail consiste à assurer la maintenance des métros, les petits entretiens, les pannes, vérifier leur bon fonctionnement, … Je peux enfin travailler sur ce système de porte qui m’intriguait tant !

Et vous êtes la première femme

Oui, je suis la première femme à la maintenance au métro. Ça ne me dérange pas, ça se passe super bien, mes collègues sont super chouettes ! En réalité, c’est une belle revanche sur la vie ! J’ai toujours voulu faire ça, petite je traînais dans les pieds de mon papa quand il bricolait pour l’aider. A 17 ans j’ai voulu commencer des études de mécanique mais je suis tombée sur un prof misogyne, qui m’a regardée de haut et m’a répondu « ce n’est pas pour les filles, dans quelques années tu seras à la maison avec pleins d’enfants, apprends la puériculture ou deviens aide-soignante ». Découragée, c’est ce que j’ai fait, mais aujourd’hui je tiens ma revanche ! Et j’adore ce que je fais !

Afficher les offres d'emploi correspondantes

Haut de Page